Information : Réunion PADD/ Résidents Le Saint Eutrope

Samedi 19 février 2022

Une réunion a été organisée à l’initiative de Thierry GUEIRARD propriétaire au Saint Eutrope à laquelle Laurence AUDIFFREN-BOUSAHLA a été invitée en tant qu’élue d’opposition mais également en tant que beaussétane ayant à cœur l’intérêt de son village.

Cette réunion avait pour but d’informer les résidents du St Eutrope et les membres du terrain de boules du devenir du Beausset sur les projets du Maire (E. Friedler), qu’il a relaté lors du dernier conseil municipal concernant le P.A.D.D. de la commune.

Pour ceux n’ayant pas pu être présents et pour le reste de la population, voici l’intervention de Mme BOUSAHLA :

« Lors du conseil municipal de septembre 2020, le Maire a fait voter le droit de préemption en zone UD (soit les zones résidentielles dans nos campagnes), en évoquant des raisons d’utilité publique, soit l’aménagement des voies, des réseaux, … dont nous manquons cruellement, mais en réalité, son but était de préempter un terrain sis quartier La Daby pour y faire 18 logements 100% sociaux (phase 1 donc d’autres suivront sur ce même terrain si nous ne l’arrêtons pas). »

« Puis, lors du conseil municipal de novembre 2021, le Maire a fait voter l’achat d’un terrain quartier St François/La Reppe soit disant pour y faire une aire de loisirs et un parking éphémère, mais en réalité, le but était d’y faire une aire de grand passage pour les gens du voyage, en zone agricole inondable et classée par le PNR. »

« Le 13 décembre 2021, le Maire a accordé un permis pour 51 logements dont 30 sociaux chemin de Pignet, avec 70 places de parkings souterrains. Comme vous pouvez le voir sur les réseaux, ces logements sont dans une zone inondable, mettant en danger les nouveaux habitants comme les riverains actuels. Ce permis a été accordé alors qu’aucun aménagement de cette voie n’a été fait ou n’est prévu, alors qu’à chaque forte pluie, cette voie est fermée car inondée, et de nombreux véhicules se retrouvent régulièrement dans le fossé. »

« Lors du dernier conseil municipal, le 03 février 2022, nous avons eu un débat sur le PADD que le Maire veut mettre en place, et comme vous le savez, personne ne veut car il s’agit du bétonnage de notre village. »

Mme BOUSAHLA a repris dans les grandes lignes le PADD prévu en 3 temps :

Temps 1

  • Il concerne la construction d’environ 20 logements sociaux à la place du terrain de boules, un des rares poumons du village, et surtout un lieu de convivialité où la population aime se retrouver. Ce projet, comme les autres, a été décidé sans aucune concertation, ni des boulistes, ni du voisinage, ni des élus, ni de la population.
  • Il concerne également au cœur du village l’ancienne trésorerie avec la réhabilitation de nouveaux locaux pour la Police Municipale ainsi que 6 logements sociaux alors que ces locaux spacieux auraient pu servir aux associations qui manquent cruellement de place. Il est aussi prévu la réhabilitation de l’espace Marius Mari pour y mettre un libraire : les deniers des contribuables vont servir pour un commerce privé, de mieux en mieux ! Et bien sûr la réhabilitation de l’espace Mistral qui, ne vous leurrez pas, n’est pas prêt de ré-ouvrir tant il est vétuste et dangereux ; mais à écouter les promesses électorales du Maire, il devait le rendre aux associations dès septembre 2020 et, à ce jour (février 22), à part le fameux pigeonnier contraceptif installé, vous n’y trouvez rien, le bâtiment est toujours fermé.
  • Ensuite dans la zone de Pignet, c’est plus de 250 logements qui sont prévus, avec, il est vrai, un pôle médical et sénior, un groupe scolaire et le fameux déplacement du terrain de boules. Dans cette zone, nous n’avons toujours pas eu vent d’un quelconque aménagement de la voie ! Avant de faire de tels projets, il faut d’abord penser à la sécurité de tous et plus particulièrement à l’aménagement complet de cette voie (canaliser l’eau, élargir les voies, protéger les piétons et 2 roues, …) »

Temps 2

  • « Ce temps prévoit l’édification de 60 logements sociaux à la place du groupe scolaire Malraux et de l’espace Basso, qui, je rappelle, vient d’être rénové dans le cadre de la restructuration des écoles et la création de l’espace Basso pour les associations ; et dernièrement les travaux pour le restaurant scolaire ont coûté plus de 100.000€. On investit pour ensuite démolir !
  • Devant les écoles maternelles, il est prévu un parking aérien d’environ 200 places, encore sans concertation avec les écoles et les riverains dont le cadre de vie et la vue vont totalement changer.
  • Ce temps comprend aussi le parking des Lecques, celui-là est promis depuis si longtemps qu’on désespère, mais surprise ! nous avons entendu dire que les 180 places de parkings prévues seront payantes !
  • Ensuite, nous trouvons les projets de la zone de Maran, compris dans les temps 2 et 3, qui prévoient encore 130 logements, des équipements sportifs donc probablement le nouveau stade de football amené à disparaître, le centre de tri postal, des équipements culturels, …
  • Là encore, nous constatons que de nombreux équipements sont délocalisés du centre-ville, sans concertation avec la population. Et que les problèmes de circulation ne sont jamais pris en compte.»

Et pour finir, le Temps 3

  • « Celui-ci prévoit la démolition du stade de foot dont les travaux actuels qui ne sont toujours pas terminés, s’élèvent à plus d’un million d’€, pour y faire donc dans moins de 10 ans un parking souterrain, des commerces et environ 250 logements sociaux. Et la requalification d’une zone d’activités à La Gouorgo (qui existe déjà). »

Mme BOUSAHLA a ensuite proposé que nous travaillions tous ensemble pour empêcher le Maire de bétonner tout notre village :

« Dans un premier temps, au conseil municipal, les élus d’opposition ont refusé ce PADD. Mais ce n’est pas suffisant. »

« Afin de travailler tous ensemble, il est proposé que dans chaque quartier impacté par ces projets, des pétitions soient lancées. Mais pour que ces pétitions soient reconnues, il faut que tous nous signions toutes les pétitions et pas seulement celle nous concernant. Afin d’avoir du poids, il ne faut pas se contenter de défendre nos intérêts mais également ceux des autres, car plus nous serons nombreux, plus on aura du poids et donc nous serons entendus. Nous devons agir pour le bien du Beausset. »

Mme BOUSAHLA explique que « La prochaine étape sera la mise en place du nouveau PLU par la Mairie qui tiendra compte de tous ces projets. Il y aura alors une enquête publique, où chaque beaussétan devra se déplacer en mairie afin de signifier leur désaccord auprès du commissaire enquêteur et leur raison. Cette enquête est d’une grande importance car elle décidera de l’acceptation ou non de ce nouveau PLU, il faudra tous se mobiliser. »

Mme BOUSAHLA informe qu’avec M. MARCO, ils ont créé une nouvelle association : HORIZON LE BEAUSSET qui a pour principal objet : l’information des beaussétans, car ce n’est pas avec quelques lignes dans le mag municipal qu’ils peuvent informer la population. Les adhérents de cette association pourront travailler sur toutes les problématiques du village, trouver des solutions, monter des projets, et surtout pouvoir informer les autres, car on s’aperçoit que le Maire cache tout (même aux élus) et qu’il faut agir pour que tout le monde sache ce qui se passe au Beausset.

M. Alimi présent a également donné son point de vue sur le PADD.

La réunion s’est ensuite déroulée sous forme de questions/réponses où tous les présents ont pu s’exprimer afin de trouver des solutions.

Le prochain conseil municipal aura lieu le 03 mars à 18h : rendez-vous (pacifiquement) devant l’espace azur pour montrer à la municipalité que la population n’est pas d’accord avec ce PADD.

Des questions, des renseignements, une adhésion, … vous pouvez nous joindre par mail : horizonlebeausset@gmail.com

Ce contenu a été publié dans Informations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *